Archives du mot-clé Parc Naturel de la haute Vallée de Chevreuse

Randonner dans les PNR d’Ile-de-France : le Gâtinais français

Lequel d’entre nous, randonneurs franciliens infatigables et curieux, ne s’est-il jamais posé la question en regardant  sur sa carte IGN d’un air dubitatif  la légende d’un sentier intitulée :  PNR.  Alors Késako ? S’agît-il de parcours de petite randonnée particulier ? D’un parcours naturel régional ? Presque ! Un PNR est en fait un Parc Naturel Régional . Il en existe 4 en ile-de- France : Le  Vexin,  l’Oise -Pays de France,  celui de la Haute Vallée de Chevreuse et enfin le  PNR du Gâtinais Français .  Ces territoires protégés répondent à une même charte dont les grands objectifs sont la protection du patrimoine, de la flore et la faune, ainsi qu’un encadrement  rigoureux au niveau du développement urbain.  Ils ont adopté également la même charte graphique dans leur logo. Ils présentent aussi la même étoile  stylisée.

Le Parc Naturel Régional Gâtinais Français un formidable terrain de jeu de 75.000 ha 

Ce territoire de 75.640 ha a été labellisé PNR en 1999. Il compte environ 82.000 habitants répartis sur 69 communes : 36 dans l’Essonne et 33 sur la Seine et Marne . Le PNR fait partie d’une entité historique qui englobait à l’époque deux autres départements : le Loiret et l’Yonne. On parlait alors dans le royaume de France  de Gâtinais orléanais , Grand Gâtinais et Gâtinais français . Aujourd’hui promeneurs paisibles et randonneurs en quête d’espaces apprécient ses paysages très contrastés composés d’un bon tiers de bois et forêts s’entremêlant aux terres agricoles. Le Gatinais est également appelé « le Pays des mille clairières et du gré« . Depuis des millénaires l’érosion a façonné les perspectives. Le gré surgit ici sous forme de chaos providentiels pour la pratique de la varappe. Là, d’anciennes carrières rappellent l’importance de ce matériau très utilisé  dans les constructions de naguère. Quatre  cours d’eau ont poursuivi ce travail de sculpture : la Juine, L’Essonne, l’Ecole et bien sûr la Seine. Et les sentiers  ne manquent pas dans le Gâtinais pour s’imprégner de cet univers qui repousse vers l’Est son périmètre au travers de la forêt de Fontainebleau. Regardez la carte ci-jointe , curieux découpage n’est-ce pas ?  La belle forêt Domaniale des 3 Pignons (et son fameux circuits des 25 bosses) n’a pas été englobée dans ce PNR ! Qu’importe, ce périmètre biscornu n’arrête pas pour autant le randonneur  dans sa progression vers Milly-la Forêt et son incursion dans l’immense domaine royal .

 

Afin de découvrir ce Gâtinais français, je vous invite à suivre l’itinéraire proposé. Si vous êtes parisien , prenez le RER D depuis la gare de Lyon en direction d’Etampes, puis stoppez à l’ arrêt de Maisse. Une large boucle de 23 kilomètres vous ramène ensuite à la Gare de Boutigny, sur la même ligne. Durant cette randonnée, vous aurez la possibilité de faire une pause à Milly-la-Forêt pour un éventuel ravitaillement. Ce parcours  très verdoyant ne présente pas de grandes difficultés. Trois jolies bosses lui confèrent un peu de dénivelé, principalement  dans la forêt de Fontainebleau .

Ces quatre Parcs Naturels Régionaux à cheval sur plusieurs départements, facile d’accès et d’une grande variétés vous feront découvrir la région IDF sous ses meilleurs aspects.

 

Téléchargez la trace de cette randonnée au format .GPX

https://www.visugpx.com/2qIiNljSqZ

Pose tes charentaises et viens randonner autour de la Mérantaise !

capture-decran-2016-11-02-a-11-40-16
le réseau hydrographique de la vallée de l’Yvette

Retour dans le Parc Naturel de la Haute Vallée de Chevreuse à frontière entre les départements des Yvelines (78) et de l’Essonnes (91). Après avoir randonné dans la vallée de l’Yvette, je vous propose de découvrir celle d’un de ses affluents : la Mérantaise. Cet itinéraire se fait en boucle au départ de la gare de St Rémy-Les-Chevreuses. Comptez une journée complète pour cheminer sur près de 24 km, un très beau parcours qui passe à 75% en sous-bois . Cette longue balade vous fera découvrir dans un premier temps la Réserve Naturelle du Coteau de St Rémy. Après avoir longer la lisière du Bois de Vaugondran, vous rejoindrez l’Yvette en passant par la Gare de Courcelle. C’est là que cette randonnée va prendre du « relief » avec une belle grimpette du Bois de Chevincourt. Le sentier escalade le coteau avant de repartir vers l’est vers le Bois d’Aigrefin. Vous rentrez ici dans la Vallée de la Mérantaise pour une succession de montagnes russes ! En ce début d’automne très humide , le sous-bois sort à peine de la brume matinale. Le sol est tapissé de feuilles de chênes et de hêtres et offre aux randonneurs un tapis confortable. Ambiance de forêt tropicale, les arbres immenses à demi-dénudés étendent leurs bras vers le ciel plombé de grains ménaçant. Après avoir franchi la Mérantaise à proximité du fond Guérin et la fontaine Billehou, vous remontez sur l’autre face de la Vallée de la Mérantaise vers la Forêtdépartementale de la Tête Ronde.

topo rando
carte topo tracée sur le logiciel Openrunner
sous-bois-arbres
ce matin brumeux, la forêt prenait des airs tropicaux
trace-merantaise-jpg
un beau parcours de 24 km à travers bois

Là, le sentier monte très raide pour rejoindre le plateau. Simple visite sur les hauteurs avant de redescendre vers la Mérantaise et la suivre sur quelques kilomètres. La petite rivière  sillonne dans un joli décor où se succèdent les petits ponts de pierres ou de bois, quelques beaux lavoirs restaurés. Vous traversez plus loin la D95 vers le sud pour passer les Prés Bicheret . Le pique-nique est recommandé à Chateaufort. Vous avez alors déjà 12 km dans les jambes et près de 350m de dénivelé , les cuisses chauffent, la montée vers l’église du village finit de vous casser gentiment les pattes , il est temps de poser votre sac dans le pré surplombant la vallée de cette Mérantaise. Vous continuerez de longer la vallée pour atteindre presque Magny-Le-Village. Après un passage dans le bourg de Villeneuve, direction Milon-La-Chapelle. Vous affronterez l’ avant dernière grosse bosse de cette randonnée puis descendrez vers le Rhodon, un des autres petits affluents de la Mérantaise. Traversée de la Forêt domaniale de Claireau, puis les Hauts de Chevreuse, vous voilà de nouveau à St Rémy-Les-Chevreuses. sous-bois-fausseSi vous rentrez sur Paris, le RER B passe ici tous les 20 minutes environ. Cette balade dans la Mérantaise est superbe, elle se mérite aussi . Par temps de pluie, le passage des cavaliers nombreux dans cette zone proche de la Capitale, tend à rendre les sentiers  plus difficiles.  Le dénivelé positif  total n’est pas loin des 500 m . Ce chemin est en partie balisé. Alors n’hésitez pas à reprendre la trace gpx pour le reporter sur une carte IGN au 1:25.000e ou  vous servir d’un GPS . Au risque de me répéter, je vous engage à charger l’APP Iphigénie sur votre smarphone doté du GPS.  Coût 30 euros/an pour toute la France et l’Espagne ! Bonne balade et à très vite sur trekkingzone.worpress.com pour d’autres idées de rando.. en Ile-de-France et plus loin.

Téléchargez la trace au format .gpx ICI

 

 

 

profil-merantaise-jpg tableau-topo-metantaise mobilier-jardin la-merantaise pont-de-bois grange pont-cascadeplatanes