Archives du mot-clé Gare Orsay

Yvette ET ORSAY, duo de charme de la rando francilienne

Bien desservies par le RER B, la vallée de Chevreuse et celles des rivières du bassin de la Meauldre comme  l’Yvette ainsi que le plateau d’Orsay très boisé  constituent un formidable terrain de jeu pour les randonneurs d’Ile-de-France.  De nombreux  chemins parfaitement balisés vous permettront de tracer facilement une foule d’itinéraires dans cet espace à cheval sur les départements des Yvelines et de l’Essonne. Vous emprunterez  peut-être le GR655 Ouest qui  vous menera tout droit vers Compostelle ! Programme plus modeste, au départ de la gare du Guichet,  je vous propose ce magnifique parcours d’une vingtaine de kilomètres particulièrement varié pour en découvrir toutes les facettes. Lors de cette balade vous traverserez le campus d’Orsay, l’un des cinq sites de l’université Paris-Sud, qui s’étend sur la commune d’Orsay mais aussi de Bures-sur-Yvette et de Gif-sur-Yvette, dans l’Essonne, à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Paris. Il accueille plus de 13 000 étudiants et 1 700 enseignants-chercheurs.  Ses nombreux bâtiments d’enseignement et ses 60 laboratoires de recherche se répartissent sur 200 hectares de bois contenant de nombreuses espèces rares (source Wikipedia). Lors de cette longue balade, vous découvrirez deux autres endroits originaux. Tout d’abord la carrière de  La Troche. Cette entreprise  appartenait à la famille Pigeon à la fin du XIXème siècle. Elle y employait 25 à 30 ouvriers dans la fabrication des pavés parisiens d’une vingtaine de tailles différentes.  Le travail s’interrompait au moment des moissons car les carriers, très souvent, étaient aussi ouvriers agricoles. La production était descendue à Paris deux fois par jour depuis la gare de Lozère, dès 1867, par des charrettes tirées par 3 chevaux et chargées de 120 pavés (environ 2 tonnes). Puis en 1891 elle fut acheminée  sur des wagons grâce à une voie supplémentaire créée pour les marchandises. La carrière ferma ses portes en 1937. Située  à l’intérieur du parc Eugène-Chanlon, elle fait désormais le bonheur des grimpeurs qui profitent des trois voies sécurisées de niveau 4 à 8. Hasard, l’autre site remarquable concerne aussi l’escalade mais d’une façon plus inattendue. Le viaduc des Fauvettes se situe dans le vallon verdoyant et sauvage du ruisseau d’Angoulême entre forêt de châtaigniers et prairies. Il s’agit d’un viaduc ferroviaire désaffecté depuis la guerre de 1939-1945 sur lequel passe désormais votre  chemin de randonnée. Ce viaduc est essentiellement constitué de meulière très caverneuse,  une roche qui a en effet permis le tracé d’itinéraires d’escalade originaux et très diversifiés ; l’ouvrage propose plus de 130 voies  de 10 à 36 mètres de hauteur, dont plusieurs réservées aux enfants..A vos gratons !

Malgré les apparences cette randonnée s’avèrera un peu sportive avec un dénivelé cumulé de presque 1 000 m et un nombre d’escaliers surprenant !

Téléchargez la trace de cette randonnée Rando Orsay et vallée de l’Yvette