Archives du mot-clé Bièvre

20 belles randonnées entre rivières et canaux d’Ile-de-France

Rien de plus bucolique, romantique voir  exotique que de randonner le long des cours d’eau et des canaux d’Ile-de-France . Voici une vingtaine de parcours, tous testés,  avec parfois quelques aventures inattendues .

cliquez sur les cartes pour découvrir les itinéraires et sur les titres pour lire descriptions et récits . Bonne balade !

Yvette et Orsay,  duo de charme de la rando francilienne (78 & 91)

La boucle du Grand Morin (77)

Rando découverte du Vexin depuis Vaux sur Seine (95)

Lire la suite 20 belles randonnées entre rivières et canaux d’Ile-de-France

Comment guider un groupe important de randonneurs ?

tracé IGN
le tour des 3 étangs , un grand classique de Vallée de la Bièvre

La Bièvre, cette minuscule rivière des Yvelines fait toujours son numéro de charme et n’en finit pas d’attirer randonneurs, joggers, VTT et autres promeneurs. C’est ici que Michel, un de mes potes du club avait décidé de me faire passer un petit examen de guide pour l’association Sport et Nature. Pour l’occasion, il nous avait concocté un tour des étangs au départ de la gare de Versailles-Chantier. Ce dimanche matin de novembre, le thermomètre avait un peu perdu la raison et affichait près de 15°  ! Résultat, pas moins de 38 randonneurs avaient renoncé à la grasse-mat’ et s’agglutinaient devant la gare pour écouter les instructions habituelles de base d’une rando en groupe. sous-bois-bievresVu le nombre, la première responsabilité du guide reste avant tout la sécurité . Notamment tous les franchissements de routes demandent une réelle vigilance. La seconde est bien sûr de ne perdre personne en chemin . Vu que le groupe peut s’étirer sur plus de 500 m , un randonneur décroché peut très bien perdre de vue le peloton et paniqué. Soit dit en passant la plupart des randonneurs d’association ne sait pas ou refuse de lire une carte ! Côté parcours, nous avions prévu une longue boucle autour des étangs du Val et de la Geneste. Sport et Nature avait annoncé sur son blog : niveau Facile, peu de dénivelé, d’où l’affluence en ce WE particulièrement chaud. Ma première expérience de guide fut marquée par une erreur classique. En effet, le matin j’avais mené le groupe d’un bon train, voire un train trop rapide.  Résultat, une bonne dizaine de randonneurs se sont plaint à la pause de 11h:  » on avait dit facile..etc etc.. ». Bref ça râlait un peu dans les rangs et il a fallu lever le pied l’après-midi. Le déjeuner ayant été copieux et bien arrosé, comme d’habitude, le rythme général chuta rapidement.

Quelles leçons retenir ? 

trace googl earthLe tracé . il est impératif que le guide parte avec le tracé  papier de sa randonnée à base d’un fond de carte au 1:25.000e . Le programme Openrunner permet de le faire assez précisément. Pour ma part j’utilise en appoint le GPS de mon Iphone avec l’App IPHIGENIE. Prévoir un plan B plus court en cas de blessure sérieuse, problème médical divers et  mauvaises conditions météo

Au départ : Les randonnées se déroulent de gare à gare. il est important de prévoir un RDV suffisamment en avance ce jour là (20 à 30 mn). Arrivé à destination, tenir un briefing en exposant les règles à suivre. Le guide doit également assoir son autorité avec douceur, humour mais fermeté.

ProfilLe rythme, la distance : En général,  les randonneurs de ce style de groupe ne s’intéressent pas ou peu à l’itinéraire. ils veulent que le guide respecte le programme annoncé en matière de rythme mais aussi de distance. Trop lent, trop rapide, il est parfois difficile de satisfaire tout le monde . Et pourtant, il arrive souvent que les guides soient face à des erreurs de lecture ou des changements de balisage , de quoi rallonger la rando de quelques kilomètres et susciter le mécontentement. Rien de bien méchant.

Les pauses Avec un groupe de 38 personnes peu homogène, il convient de faire des pauses « techniques » toutes les heures , de compter les participants , de les regrouper assez souvent. Au départ de ces pauses, il vaut mieux regarder autour de soi . Un sac laissé seul sur le sol signifie que son propriétaire est quelque part au petit coin. Et puis il y en aura toujours un qui oubliera ses bâtons. Le mieux est de former des binômes . Chacun surveille chacun. Un guide adjoint peut aussi  fermer la marche. Le déjeuner dure de 45 minutes à 60 minutes

racinesLa sécurité . Lorsqu’on emprunte une portion de route, faire marcher tout le groupe du même côté assure une meilleure sécurité. Un gilet jaune est souvent conseillé.  Certains passages deviennent très boueux les jours de pluie, et les descentes un peu périlleuse ou acrobatique. Le guide se calera sur les randonneurs les plus lents. En période de chasse, le guide tiendra les randonneurs bien regroupés

Le retour : Certaines gares ne sont pas très bien desservies , la fréquence des trains peut dépasser une heure. Le guide veillera donc à prévoir l’arrivée du groupe au bon horaire de train. Il n’est pas agréable d’attendre sur un quai glacial. Certains randonneurs seront ravis de prendre un pot au bistrot , d’autres n’ont qu’une idée : rentrer vite.