Archives pour la catégorie rivière

Randonner dans les PNR d’Ile-de-France : le Gâtinais français

Lequel d’entre nous, randonneurs franciliens infatigables et curieux, ne s’est-il jamais posé la question en regardant  sur sa carte IGN d’un air dubitatif  la légende d’un sentier intitulée :  PNR.  Alors Késako ? S’agît-il de parcours de petite randonnée particulier ? D’un parcours naturel régional ? Presque ! Un PNR est en fait un Parc Naturel Régional . Il en existe 4 en ile-de- France : Le  Vexin,  l’Oise -Pays de France,  celui de la Haute Vallée de Chevreuse et enfin le  PNR du Gâtinais Français .  Ces territoires protégés répondent à une même charte dont les grands objectifs sont la protection du patrimoine, de la flore et la faune, ainsi qu’un encadrement  rigoureux au niveau du développement urbain.  Ils ont adopté également la même charte graphique dans leur logo. Ils présentent aussi la même étoile  stylisée.

Le Parc Naturel Régional Gâtinais Français un formidable terrain de jeu de 75.000 ha 

Ce territoire de 75.640 ha a été labellisé PNR en 1999. Il compte environ 82.000 habitants répartis sur 69 communes : 36 dans l’Essonne et 33 sur la Seine et Marne . Le PNR fait partie d’une entité historique qui englobait à l’époque deux autres départements : le Loiret et l’Yonne. On parlait alors dans le royaume de France  de Gâtinais orléanais , Grand Gâtinais et Gâtinais français . Aujourd’hui promeneurs paisibles et randonneurs en quête d’espaces apprécient ses paysages très contrastés composés d’un bon tiers de bois et forêts s’entremêlant aux terres agricoles. Le Gatinais est également appelé « le Pays des mille clairières et du gré« . Depuis des millénaires l’érosion a façonné les perspectives. Le gré surgit ici sous forme de chaos providentiels pour la pratique de la varappe. Là, d’anciennes carrières rappellent l’importance de ce matériau très utilisé  dans les constructions de naguère. Quatre  cours d’eau ont poursuivi ce travail de sculpture : la Juine, L’Essonne, l’Ecole et bien sûr la Seine. Et les sentiers  ne manquent pas dans le Gâtinais pour s’imprégner de cet univers qui repousse vers l’Est son périmètre au travers de la forêt de Fontainebleau. Regardez la carte ci-jointe , curieux découpage n’est-ce pas ?  La belle forêt Domaniale des 3 Pignons (et son fameux circuits des 25 bosses) n’a pas été englobée dans ce PNR ! Qu’importe, ce périmètre biscornu n’arrête pas pour autant le randonneur  dans sa progression vers Milly-la Forêt et son incursion dans l’immense domaine royal .

 

Afin de découvrir ce Gâtinais français, je vous invite à suivre l’itinéraire proposé. Si vous êtes parisien , prenez le RER D depuis la gare de Lyon en direction d’Etampes, puis stoppez à l’ arrêt de Maisse. Une large boucle de 23 kilomètres vous ramène ensuite à la Gare de Boutigny, sur la même ligne. Durant cette randonnée, vous aurez la possibilité de faire une pause à Milly-la-Forêt pour un éventuel ravitaillement. Ce parcours  très verdoyant ne présente pas de grandes difficultés. Trois jolies bosses lui confèrent un peu de dénivelé, principalement  dans la forêt de Fontainebleau .

Ces quatre Parcs Naturels Régionaux à cheval sur plusieurs départements, facile d’accès et d’une grande variétés vous feront découvrir la région IDF sous ses meilleurs aspects.

 

Téléchargez la trace de cette randonnée au format .GPX

https://www.visugpx.com/2qIiNljSqZ

GR34- D’une rive à l’autre de la rivière d’Auray (56)

Un GR34 comme en points de suspension que je consomme depuis des années à chaque fois avec le même plaisir, que je déguste dans le désordre, par tronçon au gré de mes voyages en Bretagne. Je l’avais abandonné à la presqu’île de Crozon, puis  perdu de vue  quelque part vers Arradon, dans le Golfe du Morbihan. L’idée étant de nous rendre à Auray, je décidais de le reprendre cette année à Locmariaquer à l’entrée de la  « Petite Mer ». En vacances près de Sarzeau, le plus simple était de rejoindre ce bourg par la mer depuis Port-Navalo sans avoir à faire le tour complet du Golfe en bus. Car fin septembre tous les bateaux passeurs cessent leur activité. La traversée vers Locmariaquer dura 25 minutes. Avant de remonter vers Crac’h,  mon amie Christine m’entraîne sur les vestiges de la préhistoire dont elle raffole, dans un de ces fameux tumulus vieux de 5 à 6 000 ans qui abritaient alors une sépulture au fond d’un tunnel de granite.  Certes, nous avons raté sans doute un ou deux dolmens ce matin-là…  En regardant de près la carte IGN, cette portion est  légendée « GR34 Chemin d’accès », il fait partie de ce sentier côtier nommé « Tour du Golfe », une bien belle balade de 190 km. A Kerdreven, cet itinéraire rejoint le fameux GR34, le chemin des douaniers qui se poursuit ainsi vers le Nord et suit les côtes de  Bretagne jusqu’au Mont Saint-Michel… mon point de départ ! Lors de cette remontée vers Auray, nous longeons au début une succession de parcs à huîtres. Même en ce début de saison plutôt chargé, certains ostréiculteurs accueillent avec plaisir les randonneurs autour d’un plateau de coquillages et verres de blanc. Il a bien fallu s’arrêter !

Lire la suite GR34- D’une rive à l’autre de la rivière d’Auray (56)

Randonner dans l’Oise : game Auvers à Isle Adam !

Grand classique de la randonnée francilienne, ce bel itinéraire aux abords du Parc Naturel du Vexin vous entraînera sur quelques kilomètres le long de l’Oise vers le berceau de l’Impressionnisme, jusqu’à l’incontournable Auvers/Oise. Le petit bourg a pris depuis quelques années des allures de musée et vous n’échapperez pas au passage devant la résidence de Vincent Van Gogh. Une autre  balade  totalement dédiée à la peinture de cette période est préférable pour venir sur la trace des célèbres artistes séduits par la lumière de cette région . Cette randonnée très agréable de 24 km  assez facile alterne entre les parties boisées et des passages en plaine. Vous pourrez trouvez un peu de ravitaillement au besoin à Nesles-Vallée. Côté pratique, l’accès à ce parcours en boucle au départ de la gare  L’Isle Adam/Parmain, se fait depuis  la Gare du Nord. (Navigo ou Mobilis Zone 1-5).

Téléchargez la trace de  cette randonnée

Rando Isle-Adam et Auvers-sur-Oise

20 belles randonnées entre rivières et canaux d’Ile-de-France

Rien de plus bucolique, romantique voir  exotique que de randonner le long des cours d’eau et des canaux d’Ile-de-France . Voici une vingtaine de parcours, tous testés,  avec parfois quelques aventures inattendues .

cliquez sur les cartes pour découvrir les itinéraires et sur les titres pour lire descriptions et récits . Bonne balade !

Yvette et Orsay,  duo de charme de la rando francilienne (78 & 91)

La boucle du Grand Morin (77)

Rando découverte du Vexin depuis Vaux sur Seine (95)

Lire la suite 20 belles randonnées entre rivières et canaux d’Ile-de-France

Yvette ET ORSAY, duo de charme de la rando francilienne

Bien desservies par le RER B, la vallée de Chevreuse et celles des rivières du bassin de la Meauldre comme  l’Yvette ainsi que le plateau d’Orsay très boisé  constituent un formidable terrain de jeu pour les randonneurs d’Ile-de-France.  De nombreux  chemins parfaitement balisés vous permettront de tracer facilement une foule d’itinéraires dans cet espace à cheval sur les départements des Yvelines et de l’Essonne. Vous emprunterez  peut-être le GR655 Ouest qui  vous menera tout droit vers Compostelle ! Programme plus modeste, au départ de la gare du Guichet,  je vous propose ce magnifique parcours d’une vingtaine de kilomètres particulièrement varié pour en découvrir toutes les facettes. Lors de cette balade vous traverserez le campus d’Orsay, l’un des cinq sites de l’université Paris-Sud, qui s’étend sur la commune d’Orsay mais aussi de Bures-sur-Yvette et de Gif-sur-Yvette, dans l’Essonne, à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Paris. Il accueille plus de 13 000 étudiants et 1 700 enseignants-chercheurs.  Ses nombreux bâtiments d’enseignement et ses 60 laboratoires de recherche se répartissent sur 200 hectares de bois contenant de nombreuses espèces rares (source Wikipedia). Lors de cette longue balade, vous découvrirez deux autres endroits originaux. Tout d’abord la carrière de  La Troche. Cette entreprise  appartenait à la famille Pigeon à la fin du XIXème siècle. Elle y employait 25 à 30 ouvriers dans la fabrication des pavés parisiens d’une vingtaine de tailles différentes.  Le travail s’interrompait au moment des moissons car les carriers, très souvent, étaient aussi ouvriers agricoles. La production était descendue à Paris deux fois par jour depuis la gare de Lozère, dès 1867, par des charrettes tirées par 3 chevaux et chargées de 120 pavés (environ 2 tonnes). Puis en 1891 elle fut acheminée  sur des wagons grâce à une voie supplémentaire créée pour les marchandises. La carrière ferma ses portes en 1937. Située  à l’intérieur du parc Eugène-Chanlon, elle fait désormais le bonheur des grimpeurs qui profitent des trois voies sécurisées de niveau 4 à 8. Hasard, l’autre site remarquable concerne aussi l’escalade mais d’une façon plus inattendue. Le viaduc des Fauvettes se situe dans le vallon verdoyant et sauvage du ruisseau d’Angoulême entre forêt de châtaigniers et prairies. Il s’agit d’un viaduc ferroviaire désaffecté depuis la guerre de 1939-1945 sur lequel passe désormais votre  chemin de randonnée. Ce viaduc est essentiellement constitué de meulière très caverneuse,  une roche qui a en effet permis le tracé d’itinéraires d’escalade originaux et très diversifiés ; l’ouvrage propose plus de 130 voies  de 10 à 36 mètres de hauteur, dont plusieurs réservées aux enfants..A vos gratons !

Malgré les apparences cette randonnée s’avèrera un peu sportive avec un dénivelé cumulé de presque 1 000 m et un nombre d’escaliers surprenant !

Téléchargez la trace de cette randonnée Rando Orsay et vallée de l’Yvette

Idée rando en Seine-et-Marne : boucle du Grand Morin

Le bassin de la Seine ne manque pas de cours d’eau pour organiser des randonnées rafraîchissantes les jours de grandes chaleurs . Voici donc une belle balade de 22 km en boucle au départ de la gare de Crécy-la-Chapelle en Seine-et-Marne . Les randonneurs parisiens y accèdent en train depuis la gare de l’Est (Navigo 5 zones -changement à Esbly).

 

 

 

Ce parcours  très agréable propose de nombreux passages boisés et suit le Grand Morin sur sa partie finale. Ne manquez pas de vous attardez à Crécy, pour découvrir notamment la rivière et ses petits pont privatifs. Cette randonnée du Grand Morin ne présente pas de difficultés. Vous pouvez imaginez quelques variantes pour allonger ou raccourcir cet itinéraire. Voici un autre parcours depuis cette gare Autre idée rando depuis Crécy

Téléchargez la trace de cette randonnée :

Randonnée du Grand Morin (77)

 

 

 

 

Rando-découverte du Vexin depuis par Vaux sur Seine

Vaste de 60.000 ha , le parc Naturel du Vexin offre une infinité de parcours de randonnée. Voici un itinéraire de 25 km environ, une boucle au départ et à l’arrivée de la gare de Vaux-Seine. (Accès depuis la Gare St Lazare -Direction de Mantes-La-Jolie). Ce parcours vous fera découvrir les multiples facettes de cette région en circulant dans les vastes plaines céréalières. Vous découvrirez en chemin le célèbre château de Villette à Condécourt, lieu de tournage de nombreux films d’époque, ainsi que de beaux lavoirs bien restaurés. Ce sera l’occasion de visiter des églises de pur style roman. La première partie de cette randonnée se fait à découvert, mieux vaut donc prévoir chapeau et réserve d’eau conséquente  les jours  très ensoleillés. La seconde partie emprunte quelques routes et se déroule abritée en sous-bois. Cette randonnée pur Vexin n’offre aucune difficulté technique , elle n’emprunte que de faibles portions des GR 1 et 2,  mais davantage de PR (Chemins de petite randonnée) balisés en jaune.

La table rando de Longuesse

téléchargez la trace de cette randonnée https://www.visugpx.com/td9frhTIli

Balade d’Yerres et d’aujourd’hui au fil de l’eau

Moins connue et plus sage que l’Essonne, l’Yerres prend sa source à Guérard au nord  du hameau de Courbon. Elle coule  ainsi des jours paisibles sur près de 100 km avant de rejoindre la Seine à Villeneuve-St-Georges (91). Ce bassin fluvial de 1 000 km2 soumis longtemps aux fortes crues s’assèche et fait désormais place à la poussée urbaine. La réserve de biodiversité issue des zones humides se réduit hélas d’année en année. Afin de préserver ce patrimoine et sauvegarder les traces de son histoire, la SYAGE (Syndicat mixte pour l’Assainissement et la Gestion des Eaux du bassin versant de l’Yerres) a participé à l’aménagement des berges et de plusieurs ouvrages : la Liaison Verte. Aujourd’hui le public profite d’une jolie balade d’un douzaine de kilomètres de Boussy-St-Antoine jusqu’à Montgeron (ou inversement !) à parcourir à pied ou à vélo. L’itinéraire balisé en jaune et rouge suit au plus près cette rivière paisible d’une profondeur de 1 à 6 m. A certains passages, elle se réduit à un ru, puis soudain reprend de l’ampleur au gré de ses méandres. Ici et là quelques pécheurs tentent leur chance entre les nénuphars. Les barques de jadis semblent endormies elles aussi sous les abris de bois. Il faut qu’une base de canoë apparaisse subitement pour nous  ramener au début du XIXe siècle, période où la Yerres fut un lieu de détente et d’inspiration pour les peintres impressionnistes comme Corot et plus encore Gustave Caillebotte. Son tableau des pagayeurs sur leur Périssoire est l’un de ses chef-d’œuvres. De 1860 à 1879, l’artiste et architecte naval mondialement connu séjourna sur les rives de l’Yerres dans une villa néo-classique  aujourd’hui restaurée à l’identique par une association de soutien et par le Mobilier national jusque dans ses moindres détails. Le parc ouvert au public et le potager à vocation pédagogique, animé par une vingtaine de jardiniers bénévoles,  attirent toute l’année de nombreux visiteurs en quête de verdure et les scolaires. Une petite orangerie et une ancienne ferme modernisée accueillent  régulièrement des expositions temporaires de peintres et sculpteurs. Cette longue promenade, plutôt boisée, reste comme une  étroite brèche de nature en pleine banlieue où il fait bon pique-niquer ou déjeuner à la terrasse du restaurant du Pavillon de l’île, à Brunoy. Parfois l’Yerres s’éparpille sous forme de petites îles reliées entre elles par une série de passerelles. Des vestiges de moulins, quelques barrages témoignent de son débit d’antan.

Enfin, nul besoin de voiture pour se rendre sur les bords de l’Yerres. La ligne D du RER et la ligne R SNCF desservent toutes les gares de ce parcours dont chacun modulera la distance… au gré de ses envies.

Téléchargez la trace de cette rando:

https://www.visugpx.com/9TRojb7RjL

Idée rando : 32 km en Vallée de la Mauldre (78)

Le département des  Yvelines(78) fait partie des terrains de jeux préférés des randonneurs franciliens . Pour  cette sortie en boucle de 32 km nous avons rejoint la gare de Beynes sur la ligne N de Mantes-La-Jolie, c’est à dire à ouest du département.

La Vallée de la Mauldre est la  portion la plus intéressante de cette longue randonnée.  Histoire de faire bonne mesure, nous l’ avons complétée en commençant par un large écart vers l’est pour rejoindre Les Alluets-le-Roi . Côté panorama, la Vallée de la Mauldre encaissée dans les plaines et plateaux , dessine un paysage  attractif par contraste avec son environnement dominant de grandes cultures étirées à l’horizontale. Occupée depuis très longtemps, elle offre aujourd’hui une image à la fois agricole, boisée et urbanisée. Les bourgs historiques, contraints par la rivière et la topographie, ont vu leurs extensions gagner à la fois en longueur dans la vallée et en hauteur sur les coteaux.

 

Malgré les apparences, cette randonnée cache bien son jeu, avec  plus de 1000 de dénivelés cumulés ! Une fois qu’on y s’est engagé,  cet itinéraire laisse peu de solutions pour l’écourter. il faudra donc persévérer jusqu’à la vallée pour reprendre éventuellement un train.  Pensez également à prendre suffisamment d’eau les  jours de fortes chaleurs même si vous trouverez en chemin deux cimetières pour refaire le plein.

Lire la suite Idée rando : 32 km en Vallée de la Mauldre (78)

Rando genre Bievre rencontre aux étangs …

Les randonneurs peu enclin à s’enfoncer  profondément en  l’Ile de France un dimanche matin de grande femme apprécieront cet itinéraire  de 22 km dans les Yvelines. Il leur suffira de se rendre à la gare de Versailles Chantier depuis la gare Montparnasse et d’attraper le GR11 . Cet itinéraire vous propose de faire le tour des étangs puis de rejoindre Bièvres et reprendre les RER B et C  via Massy (changement à Juvisy) . (Il y a toujours moyen de rejoindre une gare intermédiaire en cas de coup de pompe) . Cette  jolie randonnée ne présente pas de dénivelé majeur et offre de nombreuses aires de pique-nique sur les bords des étangs. Évidemment, aux premiers rayons du soleil, il y a davantage d’affluence sur cette zone très prisée par les Versaillais et sa banlieue, qu’ils soient joggers, en balade familiale ou à VTT.  La vallée de la Bièvre  présente certains jours des airs de Normandie, des panoramas très verdoyants qui font aussi le bonheur des passionnés d’équitation. (Donc inutile de voyager avec le vôtre !!)

Téléchargez la trace de cette randonnée :

https://www.visugpx.com/Q7ifqhAIyU

Lire la suite Rando genre Bievre rencontre aux étangs …