Bossapas 2019, une 12 e édition encore plus sportive

L’ancien président du Comité Départemental 92 de la FFRP n’aurait sans doute pas imaginé en 2007 que la Bossapas connaîtrait un tel succès. Afin de donner à la randonnée une  image plus tonique que celle de la balade  pépère du dimanche après midi, il proposa de créer un parcours  balisé permanent  dans la forêt de Fausses Reposes à côté de Versailles. Or l’ONF, avec qui  la FFRP à une convention au niveau national s’y opposa. L’administration craignait un afflux massif de randonneurs susceptible de se mettre en danger à certains endroits et de dégrader l’environnement dans d’autres. ONF donna seulement son accord pour un parcours éphémère de 10 km. Environ 150 marcheurs se lancèrent alors sur ce premier itinéraire bosselé à souhait . Depuis la Bossapas n’ a cessé de gagner à la fois en longueur, en difficulté et en notoriété. Les organisateurs  y ont ajouté rapidement une boucle dans la forêt de Meudon pour atteindre les 25 km puis une autre de 10 km dans la forêt de Clamart.  Cette année la Bossapas proposait donc les  distances  de 25 et 35 km avec un dénivelé positif respectivement de 80 et 1200 m. Je m’y inscrivis pour une quatrième participation afin d’en découdre avec le plus long de ces itinéraires superbes en pleine nature, aux portes de Paris . Plus de 800 randonneurs se sont ainsi lancés graduellement depuis la gare de Chaville Rive Droite dès 7 heures du matin.  Randonneurs de club, individuels cherchant à se tester, sportifs accomplis visant  un chrono ou parachevant un entrainement de trail, chacun trouve dans la Bossapas l’occasion de dépasser ses limites ou simplement passer du bon temps en famille ou entre amis. Désormais une soixantaine de bénévoles gèrent le bon déroulement de ce rendez-vous annuel en septembre depuis la gestion des inscriptions en ligne et sur place, le tracé du parcours,  le ravitaillement jusqu’à la remise des diplômes . Et dire que jadis ce tracé était réalisé  à la main à partir de la carte IGN au 1:25.000e ! Le curvimètre suivait alors les courbes de niveau dont on faisait tant bien que mal l’addition pour atteindre les dénivelés escomptés. Depuis l’application IGN Rando permet un tracé rapide sur la même base topo numérique de Géoportail.

Grâce à mon expérience, je savais qu’il fallait bien gérer ce parcours éprouvant plutôt casse-pattes, et ce en terme d’effort, d’hydratation et d’alimentation. J’avais dû écourter mon programme une année précédente à cause d’un début de tendinite.

Lors du premier point de contrôle aux étangs de Ville d’Avray, (km 10) les participants reçoivent une  collation plutôt légère à mon goût . Je  vous conseillerais  d’emporter quelques barres ou fruits secs avant le départ, et ce pour tenir le coup jusqu’au second poste à l’étang de Meudon. (km 19) . Là, les organisateurs proposent une table bien garnie de boissons, sandwiches, biscuits, fruits  et autres friandises. A ce point, les participants les moins endurcis rentrent vers Chaville pour terminer ce parcours de 25 km. Avant de m’engager dans le grand tour de la forêt de Clamart, je pris soin de me reposer une bonne demie heure, oter mes chaussures et pique-niquer  tranquille sur l’herbe. Deux heures plus tard, les participants aux 35 km pointent au même endroit, se ravitaillent avant de repartir eux-aussi à Chaville. A cette étape, le cumul de dénivelé se fait plutôt sentir, les jambes deviennent lourdes, douloureuses,. Il reste 5 ou 6 km  et quelques étirements  sont conseillés. D’autant que la Bossapas présente dans la forêt de Meudon , près de la tour de transmission, une dernière côte épouvantable, une véritable punition ! Déjà bien cassé par les 35 km, ce mur final , on doit cependant monter encore par les ruelles et un escalier jusqu’à la gare et se rendre à l’accueil pour retirer enfin son diplôme, témoin de nos souffrances ! Un buffet copieux permet de reprendre des forces pour le retour. Certains participent  même à une séance de stretching menée par une animatrice !

Cette édition de la Bossapas s’est déroulée sous un soleil magique. Les trois forêts montraient déjà leur parure d’automne et ce fut un réel plaisir  de revenir sur ce parcours difficile. L’organisation fut une nouvelle fois performante et sympathique. Elle vise les 1000 participants l’an prochain.

Téléchargez la trace de cette randonnée au format .gpx :

Tracé des 35 km de la Bossapas 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.